Vue par défaut de l'objet. Cliquez pour créer un template personnalisé, ID du Nœud : 3216, ID de l'objet : 3534

La pelote

La pelote

La pelote

J’étais loin d’imaginer, tout petit, lorsque je jouais à la pelote sur le fronton de mon village, que ce jeu était aussi ancien… Je ne pratique pas vraiment ce sport aujourd’hui, c’est plutôt l’activité préférée de mon frère Bixente.

La pelote se pratique dans plusieurs types d’aires de jeu. Certaines sont couvertes comme le trinquet : on y joue sur une surface de 28,50 mètres de longueur entourée de quatre murs (le mur de frappe, les murs latéraux et le mur du fond). Ceux d’ Arcangues, d’Espelette et de Souraïde   accueillent des tournois à toute saison.

Le mur à gauche quant à lui est équipé d’un mur de frappe, d’un mur latéral qui longe le terrain sur la gauche et d’un mur de fond.

Le jaï alaï a les mêmes caractéristiques globales que le mur à gauche mais sa surface de jeu est plus longue, 54 mètres de long. Les jaï alaï sont moins nombreux au Pays basque, on en trouve à Saint Jean de Luz, Biarritz, Saint-Jean-Pied-de-Port et  Mauléon.

Dans toutes les villes et villages du Pays basque, on trouve le fameux fronton, place libre qui est à l’origine la première aire de jeu utilisée. Le fronton possède un mur frontal et parfois un mur de fond comme celui d’Hasparren ou de Saint-Palais.

A chacun son style.

Bixente joue à la pelote à main nue ! Cette discipline a d’abord été pratiquée sur les frontons, avant d’être pratiquée dans les structures couvertes comme les trinquets et les murs à gauche.

Moi, j’apprécie assister çà une partie de joko garbi qui se joue en extérieur sur les frontons. Les équipes de deux joueurs utilisent le chistera, un panier recourbé qui permet de récupérer la balle et de l’envoyer avec beaucoup de force.

La cesta punta est très spectaculaire elle aussi, elle se pratique au jaï alaï et les lancers sont tellement forts et rapides que les joueurs sont casqués !

Il existe aussi le rebot, plus rare qui se joue en plein air sur un fronton en place libre. Il oppose deux équipes de cinq joueurs qui se font face de part et d’autre d’une ligne tracée qui délimite deux camps inégaux. Vous voyez, la pelote basque est un sport très varié ! Il existe encore d’autres formes de jeu avec plusieurs sortes de pala (raquette en bois) et différents types de pelote en gomme, en cuir…

Venez me défier, je vous les apprendrai !

Certaines compétitions reviennent chaque année et Bixente ne les raterait pour rien au monde ! Il se met du côté des parieurs.

 

 

 

PI LO TA

Non