# IZA
DIA

La nature et la montagne avec Naia

Ce qui me fascine au Pays Basque, c'est la diversité des paysages. Du sommet de l'Artzamendi, à la forêt d'Ustaritz en passant par le chemin du halage, ici je vis toute l'année au contact de la nature. Passionnée de randonnée, je ne perds pas une occasion d'arpenter les sommets  pour admirer une vue à 360° ! Petit ou grand circuit, il y en a pour tous les goûts !

Cette richesse naturelle et variée qu'offre le Pays Basque s'admire au fil des saisons.

Naia Votre guide nature et montagne
# ZIR
GABI
DEA

Chemin du halage

Un des mes loisirs du dimanche, c'est de faire une balade à roller sur le chemin du halage (zirgabidea). C'est un un itinéraire continu qui longe la Nive sur une dizaine de kilomètres entre Ustaritz et Bayonne. Accessible à tous et relativement plat, il traverse de paysages remarquables de «barthes» et offre des possibilités de points de repos ou de pique-nique. Idéal pour une balade à pied , en vélo, en roller ou en poussette.

A SAVOIR : Autrefois utilisé comme voie de halage pour permettre aux bateaux de remonter le cours de la Nive, le chemin a aujourd’hui une vocation de desserte d’habitations riveraines, d’accès pour les pêcheurs et de promenade. Il longe la rive gauche de la Nive sur un peu plus de 11km entre Ustaritz et Bayonne.

ACCÈS : En passant par le bourg d’Ustaritz, traversez le quartier de la Guadeloupe. Avant d’entamer la montée vers le château Haltya et le quartier Hérauritz, prenez sur votre droite le chemin de Leihorrondo.
Tournez à droite devant le centre technique municipal de la ville d’Ustaritz et vous arrivez sur le parking du départ du chemin de halage. Un accès est également possible par Bassussarry.

Le Pas de Roland et l'Artzamendi

Un autre endroit que j'aime bien c'est l'Artzamendi. Accessible à pied ou en voiture (attention route étroite et sinueuse), l'Artzamendi culmine à 926 mètres d'altitude.Il offre à la vue un tapis de sommets, baignés de lumière et de brouillard parfois. En regardant vers l'Ouest, on aperçoit même l'Océan ! Là-haut, les pottok, comme les paysages, sont accueillants. Vous ne manquerez pas de voir les vautours en plein vol. Ils nichent à proximité, au peñas de itsusi.

Le Pas de Roland est situé sur le sentier bordant les eaux tumultueuses de la Nive en direction de l’Artzamendi. Selon la légende, Roland, longeant la vallée de la Nive pour se rendre à Roncevaux, s'est frayé un passage à travers un énorme rocher à l'aide de sa "Durandal".

Si vous passez par là, vous aurez peut-être l'occasion de voir passer la "zézette", train qui relie Bayonne à St Jean Pied de Port. 

# KALI
JO
KOA

Golf

Lorsque je ne crapahute pas dans nos montagnes, je me plais à pratiquer le golf.

C’est mon oncle Panpi qui m’a initié, j’avoue qu’au début j’étais un peu réticente car je pensais que c’était une activité réservée à une certaine élite. C’est lors de mon séjour en Irlande que je me suis aperçu que le golf est une tradition dans bien des pays, je suis pour que les traditions évoluent, qu’elles ne restent pas figées et du coup je me suis laissée tenter.

Après des débuts un peu chaotiques sur le practice j’avoue que je me suis vite fait prendre au jeu. Le fait de me retrouver en pleine nature, dans la verdure et de parcourir quelques kilomètres, vous l’aurez compris, j’étais dans mon élément.

C’est au golf d’Arcangues que j’ai débuté, c’est une belle balade sportive autour de l’église, de son cimetière où repose Luis Mariano et de son château. Il offre une belle vue sur les montagnes, la Rhune, les 3 couronnes et plus à l’Ouest le Mondarrain, l’Artzamendi.

Ce parcours paraît bien plus long que ses 6 116 mètres, il faut dire qu’aux nombreuses dénivellations naturelles, s’ajoutent des ondulations voulues par l’architecte californien Ronald Fream. Au retour, avant de se promener autour du château de famille, il conviendra de bien jouer le trou n°12, le plus dur du parcours qui contourne le lac.

Comme j’aime bien changer de lieu et faire de nouvelles rencontres, j’ai également pratiqué pendant deux saisons au golf du Makila. Ce golf me parle, de par son passé historique. Je m’imagine toujours,  les frères Garat dans cette belle maison carrée qui domine le Makila Golf Club. Les frères Garat dont l’action publique pendant et après la révolution française est connue pour son importance aussi bien nationale que locale. Députés, avocats et francs-maçons, Dominique et Dominique Joseph défendirent à Paris les intérêts du Pays Basque pour lequel ils réclamèrent, à quatre reprises, la création d’un département. S’ils savaient où nous en sommes en 2018 ! Une reconnaissance institutionnelle du Pays Basque.

Dominique quant à lui demanda pour les instituteurs du pays, la possibilité d’enseigner la langue basque.

Bon, bon, revenons à nos moutons. Le golf de Bassu, comme on dit ici, s’étend jusqu’à Bayonne, un poumon vert de 380 hectares, tout de même bordés de 250 maisons.

D’une longueur de 6176 mètres, j’adore le trou n°4 lové dans un écrin d’arbres à l’apparence facile mais aux résultats souvent surprenants.

Et après 18 trous méritants, place au repos face aux montagnes basques qui déchirent l’horizon, là-bas vers Itxassou ou Souraide.

Souraide ? La-bas aussi je me suis essayé à la pratique de ce sport, celui-là on le dit rustique et c’est incontestablement mon golf de prédilection. Pourquoi ? Il est au pied du Mondarrain et de l’Artzamendi…

 

 

# LA
MI
NAK

Mondarrain

Mon lieu de prédilection, c'est incontestablement le Mondarrain qui se dresse sur 750 mètres au-dessus d’Espelette et d’Itxassou. Cette montagne est reconnaissable au bloc rocheux qui la couronne. On peut voir des tourbières sur les flancs du Mondarrain, idéal comme site d'escalade. 

Topo escalade(1,51 MB)

Saviez-vous que ces zones humides permettent la présence de plantes rares comme les droséras ou les grassettes, petites plantes carnivores. On peut également apercevoir des pottok (race locale de chevaux), des betizu (vaches sauvages) et des vautours fauves.

Sur cette montagne propice à la randonnée, des vestiges protohistoriques (cromlechs) sont visibles.

Ils témoignent de la présence d'une ancienne forteresse romaine. Selon Jose Miguel de Barandiaran, elle fut réaménagée aux environs du XIIème siècle par le royaume de Navarre et fut placée sous l'autorité de nombreux gouverneurs.

Quand au capitaine Duvoisin, il écrivait en 1858 que les murs étaient épais de 1,60m; au centre de l'enceinte subsistaient les vestiges d'un escalier qui conduisait aux souterrains destinés aux munitions de guerre et de bouche...

J'aime bien me rendre sur ce site et imaginer ce qui a bien pu se passer autrefois... Mon grand-père me parlait souvent des laminak, petits êtres bienveillants ou plutôt bienveillantes, travailleuses et bâtisseuses de ponts, églises ou autres bâtiments... vivant dans les grottes, dans les puits, près des rivières ou encore dans des châteaux abandonnés.  Il semblerait qu’il y ait un tunnel qui rejoindrait le village d’Espelette, j’y ai passé des heures avec lui à la recherche de ce fameux souterrain. On ne l’a pas trouvé, mais leur trace est bien présente. Une empreinte de la patte de laminak  se distingue sur le château et une autre du côté du Mondarrain

# SAI
AK

Peñas de Itsusi

Il y a 3 ans, lorsque j'ai fait la traversée des Pyrénées via le GR10, le beau temps ne fut pas au rendez-vous, et j'ai pu m'abriter dans le cayolar, cabane du berger située en altitude. Comme le mauvais temps ne dure jamais au Pays Basque, j'ai pu reprendre la randonnée dans l'après-midi. Les couleurs après la pluie étaient magiques...

A partir de l'Artzamendi, on arrive sur des bords de falaise situées à environ 1000m d'altitude, c'était vraiment impressionnant. C'est sur ces éperons rocheux qu'est installée l'une des plus vieilles colonies de vautours fauves des Pyrénées. Si le percnoptère n'y niche pas, il y est néanmoins observé de temps en temps. 

Avant de partir en montagne, pensez à vous renseigner sur les conditions météorologiques et n'hésitez pas à suivre les bons conseils de Basajaun (PDF

# OIH
ANA

La forêt d'Ustaritz

Une balade sympa à faire en famille, quand il fait très chaud par exemple, c'est le circuit "La croix des anglais" à Ustaritz. 

C'est l'endroit idéal pour se mettre au vert. Au cours de la balade, on découvre une table d'orientation, des palombières et la chapelle d'Otsanz...Celle-ci est située à la limite des trois communes (Ustaritz, Souraïde et Saint-Pée), elle servait jusqu’au siècle dernier de lieu de rassemblement pour les processions demandant la pluie. Son origine remonte au Moyen Âge, lieu de cachette des chrétiens contre les invasions, et de halte pour les pèlerins de Compostelle. La révolution signa sa destruction définitive. Rebâtie sur les anciennes fondations, protégées, elle mesure 18,30 m sur 7 m avec un hémicycle à l’est à 13 m de l’entrée. Surmontée d’une charpente admirable, elle est couverte de tuiles. Les vestiges d’un four contenant des déchets de bronze prouvent que la cloche de l’époque avait été coulée sur place.

Vous pourrez également voir la croix des anglais, il s'agit d'une croix sculptée dans du schiste et haute de deux mètres cinquante environ. Celle-ci porte la date de 1713, elle se réfère à plusieurs soldats anglais faits prisonniers et tués lors de la guerre de Succession d’Espagne, qui oppose entre 1701 et 1714 la France et l’Espagne à une coalition européenne.

A la fin de votre balade, vous pourrez utiliser les tables de pique nique et profiter d'un moment sympa. 

Réserve naturelle Errota Handia

Un endroit dont je n'ai pas parlé, c'est l’Etang d’Errota Handia qui signifie «grand moulin». Il se situe à Arcangues .
Il  forme avec les divers habitats de prairies et milieux forestiers associés, un ensemble écologique remarquable, zone d’accueil privilégiée pour de nombreuses espèces végétales et animales, parmi lesquelles de nombreux oiseaux, insectes, amphibiens et mammifères, dont le très rare et menacé vison d’Europe. C'est le lieu idéal pour se sentir plus proche de la nature et admirer la faune et la flore.
Superficie classée de 9 hectares depuis le 15/12/2008. On y dénombre 19 habitats différents, abritant 250 espèces végétales et 274 espèces animales dont 140 espèces d’oiseaux : grèbe castagneux, aigle botté, busard des roseaux, balbuzard pêcheur…
Le site est une zone d’accueil de premier plan pour de très nombreuses espèces d’odonates (38 espèces recensées à ce jour, dont l’agrion de Mercure) et les lépidoptères diurnes (50 espèces).

Site privé. Uniquement accessible les Journées Mondiales des zones humides. Cette année la réserve sera ouverte le 11 février. Réservation obligatoire avant le 9 février 2018. Contact : 05-59-70-58-37  

"Ne fais dans la nature, ce que tu ne ferais pas dans la rue" 
"Ez egin oihanean, eder ez denik kalean"

Naia

Vous aimerez aussi